La VITAMINE B17

Dans les années 1940, le Dr. Ernst T. Krebs et son fils ont publié "La Thèse unitaire ou Trophoblaste du Cancer" dans le Medical Record de N.Y.

Ils firent des recherches sur la possibilité que le cancer pourrait résulter d'une carence en vitamines.

Début des années 1950 ils apprirent l'existence du royaume des HUNZAS dans les montagnes Himalayennes situées au nord du Pakistan dont le peuple vivait "sans cancer".

Les Drs. Krebs savaient qu'ils mangeaient de grandes quantités d'abricots mais ils ne croyaient pas que ce fruit contenait des substances pouvant lutter contre le cancer... jusqu'à ce qu'ils apprennent que les Hunzakuts mangent également les noyaux des abricots qui sont riches en nitrilosides (connus aussi sous le nom de vitamine B17, Laetrile ou amygdaline).

Les Hunzakuts consomment entre 100 et 200 x plus de B17 dans leur alimentation que tout autre individu.

Leur richesse se mesure au nombre d'abricotiers qu'ils détiennent.

La semence contenue dans les noyaux d'abricots est une des sources les plus importantes de B17 sur terre.

L’histoire de Jason VALE

Jason Vale, 35 ans en phase terminale d'un cancer s'est vu confronté à un autre adversaire difficile: la FDA (Federal Drug Administration).

Après une 3ème rechute d'un cancer, et suite à de nombreuses recherches, il s'est tourné vers les médecines alternatives et a découvert les propriétés curatives des pépins de pommes et des noyaux d'abricots contenant de grandes quantités de vitamine B17.

Jason a immédiatement commencé à se sentir mieux et après quelques temps, son cancer avait disparu.

Milieu des années 1990, "l'extraordinaire" histoire de Jason a été diffusée à la télévision nationnale et retransmise une deuxième fois tant l'audience fut impressionnante.

L'enthousiasme des spectateurs fut si grand que Jason se retrouva inondé d'appels téléphoniques de tout le pays. Durant les années suivantes, il a aidé de nombreuses personnes à traiter avec succès leur cancer.

Cependant, Jason fut victime le 18 juin 2004,  d'une opération "coup de poing" décidée par la FDA, et condamné à soixante-trois mois de prison et trois ans de liberté surveillée par un tribunal de district des Etats-Unis.

Son crime: la vente de noyaux d'abricots et LA VERITE sur leurs propriétés curatives.