Acheter des Noyaux d’Abricots

Dans notre shop vous trouverez la meilleure variété de noyaux d'abricots amères séchés bio riche en Vit B17

Visitez le shop

Conseils d’Utilisation

Comment utiliser les noyaux d'abricots

lire plus

Une opinion alternative en ce qui concerne votre santé

La définition classique de la médecine alternative est complètement différente de l'approche de la médecine "orthodoxe".

Voyons comment cela s'explique au niveau du cancer.

Le corps médical, dans le système orthodoxe, considère qu'une tumeur cancéreuse est localisée et doit donc être traitée localement par chimiothérapie, radiothérapie ou chirurgie.

L'approche de la médecine alternative est différente car elle considère que le cancer prend systématiquement naissance dans tout le corps.

Comme vous pouvez le voir, ces deux approches sont très différentes l'une de l'autre.

Qu'est-ce que cela signifie pour le médecin pratiquant la médecine alternative ?
Cela signifie pour lui que l'ensemble du corps doit être traité et pas uniquement la zone touchée par le cancer.

L'approche orthodoxe préconise de ne traiter que la partie touchée, ce qui retarderait l'apparition de cellules atteintes du cancer à un autre endroit du corps......et pourtant c'est malheureusement souvent le cas.

Les cellules cancéreuses sont évidemment différentes des cellules saines et la fonction première du système immunitaire est d'éliminer ou de détruire toute cellule considérée comme anormale.

Ceci est évident dans le domaine de la chirurgie effectuant des transplantations cardiaques. Le plus gros problème dans ce domaine est la possibilité de rejet de l'organe transplanté. Lors des premières transplantations, beaucoup de patients sont morts car leur corps n'a pas accepté l'organe transplanté.

Le système immunitaire ayant détecté un corps étranger a réagit en le rejetant. Pour qu'il y ait moins de risque de rejet, la médecine orthodoxe réduit intentionnellement le fonctionnement du système immunitaire. Bien entendu, cela met le patient en danger par rapport à une foule d'autres maladies, mais cela semble le meilleur moyen d'éviter le rejet.

Maintenant que nous comprenons comment fonctionne le système immunitaire et que nous savons qu'il nous maintient en bonne santé, voyons pourquoi un état cancéreux pourrait se développer si le système immunitaire est sensiblement affaibli.

Il paraît clair que le traitement d'un cancer doit inclure une procédure destinée à stimuler et à renforcer le système immunitaire de manière à ce qu'il puisse cibler et détruire les cellules cancéreuses.

Il semble donc normal de traiter le corps entier et non une région où la tumeur est détectée. La question est de savoir comment stimuler le système immunitaire pour qu'il puisse détruire les cellules cancéreuses ou plutôt, savoir comment empêcher tout terrain cancéreux.

Durant les années 1970 à l'Université Loyola, de nombreuses recherches de laboratoire ont été menées à l'égard de cette question précisément. Le résultat de ces recherches à fait découvrir un nouveau mot de vocabulaire, à savoir "Laetrile" appelé plus communément Vitamine B17.

Au fil des années le Laetrile est devenu une référence commune dans le domaine du traitement du cancer.Cette découverte n'est pas approuvée par la FDA par un manque de compréhension et pour de nombreuses autres raisons n'ayant pas de rapport avec le domaine médical. Le mot Laetrile a été abusé et de nombreuses références sont incorrectes.

Une de ces composantes est l'Amygdaline utilisée par un herboriste chinois nommé Pen T'Sao en 2800 av JC.
L'Amygdaline se trouve dans de nombreuses graines, dans les haricots dans certains fruits et légumes dont le plus célèbre est le noyau d'abricot. Sa propriété est de contenir du cyanure, substance qui peut tuer un être humain. Il faut savoir que de nombreuses plantes contiennent du cyanure, c'est ce qui protège leurs racines contre les insectes.

En 1952, Ernst Krebs Jr. a synthétisé un noyau d'abricot pour le rendre propre à la consommation humaine. Il a fait breveté ce composant sous le nom de "Laetrile".

Le fonctionnement de ce processus est de tiré parti d'un enzyme contenu dans un tissu malin. Cet enzyme a la capacité d'activer la libération du cyanure contenu dans le Laetrile au niveau de la tumeur et des cellules cancéreuses.

Les enzymes jouent un rôle très important dans le corps humain. Plus de 2.000 enzymes sont connues à ce jour mais seulement plus de 200 ont été cristallisées.

L'une de ces enzymes est le "Rhodanese". Une cellule cancéreuse contient très peu de rhodanese, ce qui permet au cyanure de détruire la cellule malade. Les cellules saines contiennent du rhodanese en abondance et lorsqu'elle se trouve en contact avec le cyanure, le rhodanese le neutralise et le corps l'élimine par les urines.

Avec cette explication, je pense avoir répondu à la question de savoir si le cyanure contenu dans le Laetrile pouvait être dangereux pour la personne qui en consomme; et comment les cellules cancéreuses pouvaient être détruites.

Le Cancer se Guérit Depuis Plusieurs Décennies 1

 

Le Cancer se Guérit Depuis Plusieurs Décennies 2